CM : le stagiaire dans tous ses états

D’aucuns nous ont affublé du titre de « stagiaire-roi ». Ils ont raison.

Nous sommes les rois des Internets. “Nous”  ?

Oui, « nous », les stagiaires CM ! Derrière nos bureaux de 3m2, du haut de nos trônes à roulettes, nous régnons en maîtres sur les réseaux sociaux.

paul-rudd-gif-cm

Dans nos MacBooks flambants neufs, sont enfouis les précieux codes d’accès des comptes de nos agences, et de leurs clients ! Pour eux, on se donne corps et âme, bravant les aléas des trending topics pour les faire briller sur la toile.

Parce que la vie d’un stagiaire CM n’est pas de tout repos, et qu’on risque notre santé mentale à chaque tweet, nous avons réalisé une petite compilation des choses qui font chavirer notre humeur lorsque l’on se livre à cette noble mission qu’est l’animation des communautés.

Attention, dixième degré requis !

8h du matin, le stagiaire CM s’éveille. Il a un peu mal à la tête.

Il saisit son portable sous son oreiller, qui est resté branché toute la nuit. Il devrait se lever maintenant, pour ne pas avoir à se presser, mais soudain, son téléphone vibre…

Ca y est, la journée de travail commence.

 

Parfois, le stagiaire CM boude…

Quand on voit passer un article contenant le mot “reach” : c’est plein d’espoir que le stagiaire CM clique sur l’article… EH BAH NON. Ascenseur émotionnel, enfer et damnation. Ca marche aussi avec les agrégateurs de contenus, tu cliques tu cliques, tu n’arrives jamais à l’article que tu voulais lire, et les articles aux titres racoleurs : “Vous ne croirez jamais ce qu’a fait ce bébé en faisant ce que vous n’imaginerez jamais !”. Heureusement il existe des comptes twitter comme « un clic de moins » qui vous permettent de gagner du temps. 

yes-no-cm

 

Les gens qui bashent les autres gratuitement sur les groupes d’entraide. Le trio de tête du CM-bashing : “Vous pensez quoi de cette publication? Haaan BAD BUZZ!”, “On va pas faire ton boulot à ta place”, “Haaan han, le CM a fait une faute dans son post!”. Le CM est un loup pour les autres CM. 

oh-cm

« Oooh regarde, un hater ! »

 

Devoir passer une soirée chez quelqu’un dont on ne pourra pas avoir les codes wifi. Comme on dit sur les Internets, « Home is wherever your wifi connects automatically ». On est bien BIEN en retard sur les pays d’Asie où il y a le wifi gratuit, partout, et en attendant, la 3G ça coûte cher. 

steve-urkle-cm

« Y’a pas le wifi ? Je viens pas. »

 

Les gens qui mettent les autres dans des listes. Vous êtes à la pointe de la mode de la radinerie. Il fût un temps où les « RT » étaient trop chers, du coup les gens se sont mis à « fav » intempestivement, l’air de dire « C’est bien ce que tu dis, mais pas assez valorisant pour me donner envie de le partager ». Maintenant, le « follow » est devenu une denrée rare, et on se retrouve souvent mis dans des dizaines de listes, souvent générées par des bots. Je suis moi-même à la fois « Expert SEO », « UX Leader » et « Votre avenir astrologique amoureux ». 

jim-carey-cm

Radins. Radins. Radins.

 

Souvent, il y a des choses qui font sourire le stagiaire CM…

Les gens qui follow/unfollow. Définition wikipedia de “Gourou” : Un gourou désigne communément en Occident un maître à penser, ou plus généralement une personne qui réunit des adeptes. Vous essayez de grossir les rangs de vos followers, en gardant un rapport raisonnable de following, pensant sans doute que l’important, c’est la taille.

Il n’y a aucun mal à avoir de l’humilité et à follow beaucoup de personnes pour avoir un feed intéressant. On vous voit. On vous juge.

50-cent-cm

« Vous en faites pas pour moi, je ne fais que passer »

 

Les animaux qui font des trucs d’humains. Souvent ce sont des chats. Allez, mais si c’est drôle, avouez ! Je ne dis pas ça parce que j’ai un chat que je traite comme un enfant, ni parce que les chats sont le dernier accessoire modesque. Non. 

cat-cm

Avoue tu craques

 

Regarder des photos de Grumpy Cat, et se dire que c’est une chatte, et qu’elle est naine. C’est très improbable (on n’a rien contre les femmes et les personnes de petite taille, juré).

cm-star-trek

MDR LOL XPDR

 

Cette prétendue battle entre journalistes et communicants : ‘vous battez pas les gars, tout le monde sait que c’est nous l’avenir de la profession ! 

Plus sérieusement. Il y a bisbille pour savoir si oui ou non la presse écrite est en difficulté. Face à ça, il y a les titres de presse qui doivent prendre le tournant du digital, mais pas juste proposer leurs parutions en ligne mais aussi devenir des pure players à part entière pour proposer un contenu inédit qui convertirait les internautes en lecteurs.

Et puis il y a les réseaux sociaux. Facebook par exemple qui a conclu un accord avec des grands titres de presse pour pouvoir proposer des articles en natif sur son réseau. Ainsi les utilisateurs de Facebook n’ont même plus besoin de sortir du réseau pour lire les news. La révolution est en marche.

star-trek-cm

Heyeayea

 

De temps en temps, le stagiaire CM a envie de pleurer, eh oui, ça arrive…

Quand on perd un follower. Chaque follower est une perle unique pour nous. Et puis vous pourriez quand même dire au revoir, c’est quoi ces manières… 

mini-me-cm

« Petit petit… « 

 

Les gens qui ne savent pas utiliser les hashtags. #kevinjet’m# : Kevin ne le saura jamais. Eux et les gens qui parlent à des marques. Pourquoi vous faites ça sérieux, vous êtes bizarres… Tristesse.

not-caring-cm

Bouh.

 

Poster sur Google+, Linkedin et Viadeo. Sentir le vide sous ses pieds. Le vide intersidéral. 

NB : le débat de Google+ est un FAUX DEBAT. On ne va évidemment pas comparer des réseaux sociaux complètement différents. Tout ce qu’on voit, c’est que quand on poste, on entend l’air du vent.

forever-alone-cm

FOREVER ALONE

 

Les gens de moins de 30 ans qui disent ne rien connaître aux réseaux sociaux, et qui n’en sont pas curieux. Il devait sûrement y en avoir quand la télévision ou le téléphone sont apparus. 

fake-cm

Excellent, Régis, excellent

 

Mais la plupart du temps, le stagiaire CM est heureux comme un koala !

koala-cm

AVOUE TU CRAQUES HEIN

 

Quand on regarde son portable le matin au réveil, et qu’on constate qu’on a plusieurs notifications. On croise les doigts, on espère que ce ne soit pas des commentaires négatifs, mais en même temps, on est content, parce que ça veut dire que notre post a été vu et qu’il a provoqué de l’interaction, et on vendrait père et mère et ordinateur (enfin non) pour un peu de portée et d’engagement. 

dafoe-cm

Tourbillon d’émotions

 

Quand on nous reproche d’être “toujours sur son portable” et pouvoir répondre “c’est pour le boulot”, c’est un plaisir qui n’a aucun prix. 

sean-conery-cm

FORCE ET HONNEUR

 

Faire de l’opérationnel, c’est aussi pouvoir mesurer rapidement les retombées de son travail. Quand d’une période à une autre, tu vois ton baleineau de statistiques Facebook (mais si, tu vois de quoi je parle) devenir Moby Dick, vraiment, ça fait zizir.

pat-cm

« Brave Régis »

 

On a toujours quelque chose à faire : faire de la veille et surveiller les tendances pour faire du newsjacking, inventer de belles histoires avec le storytelling, exprimer sa fibre graphique en réalisant des visuels sur les logiciels de PAO, chercher des gifs animés et des memes pour écrire des articles divertissants… Etre CM, c’est être un poil graphiste, un peu Père Castor, pas mal journaliste, beaucoup rédacteur web, surtout créatif…

explosion-cm

EXPLOSION DE PAILLETTES

Vous l’aurez bien compris en lisant cette compilation : être stagiaire CM n’est pas de tout repos. Nous devons faire face aux obligations de résultats, au stress de perdre des followers, à la peur de voir un post ne récolter que quelques likes, aux connections internet lentes…

Mais être stagiaire CM, c’est aussi du bonheur en pixels, avec des chats qui parlent et qui se tirent dessus au Nerf. Si ce métier n’existait pas, internet l’aurait inventé (lul wat?).

Si toi aussi, tu as choisi d’être #CM, tu as – comme Pierre Billon – définitivement fait le bon choix !

 

Cette tribune vous a été présentée par les stagiaires CM des agences JETPULP et Pagès Films

Comments ( 2 )

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CM : le stagiaire dans tous ses états

Temps de lecture: 6 min
2